© Olivier JOOS - 2009/2015

Toute utilisation, totale ou partielle, des éléments contenus dans ce blog est strictement prohibée sans l'accord de son auteur.

Par politesse, merci de demander l'avis du rédacteur de ce blog avant de faire usage des textes et documents !!!

Toute citation du texte du blog ou des documents publiés doivent IMPERATIVEMENT être accompagnés de la mention :

"© Olivier JOOS http://cinemasdunord.blogspot.com/"

Le contenu de ce blog, les informations et documents sont répertoriés par OLIVIER JOOS. Ses avis et commentaires n'engagent que lui ! Le but de ce blog est de promouvoir et de créer une véritable Cinémathéque régionale Nord-Pas-de-Calais et Picardie, libre, populaire et ouverte, facilement accessible en plaçant le spectateur et la salle de cinéma au centre des recherches. C'est en soutenant ce choix qu'un tel lieu peut voir le jour ! CINEMASDUNORD, LE SEUL SITE INTERNET QUI PARLE DE CINEMA (salles et films tournés dans la région) DANS LA GRANDE REGION DES HAUTS DE FRANCE

samedi 30 octobre 2010

"La vie est un long fleuve tranquille", et le Nord aussi ??

Film emblématique des années 80, film symbole des années Mitterrand, film révélateur de la dualité de la société française et du fossé qui se creuse avec l'affirmation des "nouveaux pauvres" face aux anciennes élites sociales, "La Vie est un long fleuve tranquille" est la première oeuvre du cinéaste Etienne chatiliez. Ce dernier connait bien le Nord, il y est né en 1952 à Roubaix. Le film aux 4 millions de spectateurs a été tourné dans le Nord, dans des endroits différents. L'action principale se déroule à Bapaume, mais le tournage s'est fait dans différents sites du Nord-Pas-de-Calais comme à Hénin-Beaumont par exemple (de mémoire, la scène ou Momo est à l'école et ou il se fait interpeller à la fenètre de la classe par l'un de ses frères pour venir jouer. On voit un terril en arrière-plan (il n'y en a pas à Bapaume)). Les murs de briques s'étalent devoilant la vie des Groseille alors que la froideur des Le Quesnoy est symbolisée par des intérieurs sans vie. Parmi les scènes extérieures, on voit aussi la Deûle qui ne passe pas non plus à Bapaume, et la scène de fin ou le gynécologue joué par Daniel Gélin est en retraite anticipée sur la Côte d'Opale. Régulièrement diffusé à la télé, et avec l'utilisation d'une comédie sociale dont les répliques devenues cultes font mouches, le film montre à la fois une vision du Nord réaliste mais aussi, forcément, caricaturale. Réaliste car les personnages Le Quesnoy et Groseille, dont les patronymes sont devenus d'ailleurs synonymes d'une classe sociale, existent bien dans notre région (mais aussi ailleurs en France bien sur), Chatiliez ayant grossi et forci le trait. Caricaturale car le film est d'abord et avant tout une comédie et repose sur les contrastes et la situation de départ, l'inversion des bébés, prétexte à jouer sur les différences des milieux sociaux, à la déliquescence de ces derniers et posant la question insoluble de l'inné et de l'acquis.
Légende des photos :
- Momo et l'un de ses frères de la tribu Groseille, en arrière-plan la campagne de Bapaume.
- La célèbre scène au bord de la Deûle : joie enfantine parmi les déchets charriés par le canal

Autre message sur ce sujet : http://cinemasdunord.blogspot.fr/2013/07/souvenirs-du-tournage-de-la-vie-est-un.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire