© Olivier JOOS - 2009/2015

Toute utilisation, totale ou partielle, des éléments contenus dans ce blog est strictement prohibée sans l'accord de son auteur.

Par politesse, merci de demander l'avis du rédacteur de ce blog avant de faire usage des textes et documents !!!

Toute citation du texte du blog ou des documents publiés doivent IMPERATIVEMENT être accompagnés de la mention :

"© Olivier JOOS http://cinemasdunord.blogspot.com/"

Le contenu de ce blog, les informations et documents sont répertoriés par OLIVIER JOOS. Ses avis et commentaires n'engagent que lui ! Le but de ce blog est de promouvoir et de créer une véritable Cinémathéque régionale Nord-Pas-de-Calais et Picardie, libre, populaire et ouverte, facilement accessible en plaçant le spectateur et la salle de cinéma au centre des recherches. C'est en soutenant ce choix qu'un tel lieu peut voir le jour ! CINEMASDUNORD, LE SEUL SITE INTERNET QUI PARLE DE CINEMA (salles et films tournés dans la région) DANS LA GRANDE REGION DES HAUTS DE FRANCE

vendredi 31 mai 2013

Beau succès pour la Première de "Scène ouverte"

René Grandsir (à gauche) présente Scène ouverte (photo La voixduNord)
Parrainée par La Maison Régionale du Cinéma et guidée et soutenue par René Grandsir, la première de "Scène ouverte", mêlant habilement les travaux et courts métrages des élèves de l'option cinéma du lycée Châtelet avec un beau documentaire citoyen sur Roubaix en seconde partie sur la résistance d'un gérant de bistrot qui fait face aux promoteurs immobiliers, a été un beau succès. A la MJC de la commune (à quand un passage dans une grande salle, au Regency par exemple pour les "Scènes ouvertes" consacrées au cinéma ?), ce sont près d'une centaine de personnes qui ont fait le déplacement pour soutenir cette initiative, bref une salle comble mêlant jeunes, parents, élus, gens du quartier. La majorité des participants a trouvé cette soirée particulièrement enrichissante avec un déroulement sans fausse note. Cette belle et nouvelle formule est donc rodée et il y aura par conséquent de  nouvelles "scènes ouvertes" dans les mois à venir. René Grandsir nous apprend que d'ores et déjà, le thème de la prochaine soirée sera consacrée au rock... mais le cinéma reviendra très bientôt ! 

mercredi 29 mai 2013

Cannes 2013, Palme d'Or et Nord-Pas-de-Calais...

Cette année, Cannes est un peu remonté vers le Nord de la France ! Pensez donc, pas moins de 4 films tournés dans le Nord-Pas-de-Calais ou ayant un lien plus ou moins direct avec la région : "Henri" de Yolande Moreau tourné en grande partie, 'La vie d'Adele" d'Abdelatif Kechiche filmé dans la Métropole, "Jimmy P" du roubaisien Arnaud Desplechin et l'interprétation du airois Xavier Beauvois dans la dernier film de Valeria Bruni-Tedeschi dont le nom m'échappe mais dont la seule "originalité" était d'être quasiment le seul film présenté à Cannes tourné par une femme (c'est dire si l'histoire n'a que peu d'importance).... On n'oubliera pour l'instant Desplechin et Beauvois qui mériteraient chacun une fiche sur ce site, cela viendra...

La présence de ces films et de ces acteurs-réalisateurs montre à quel point la région est devenue une terre de cinéma : elle est vivier de talents (n'oublions pas non plus celles et ceux qui ne sont jamais sélectionnés ou ceux qui n'avaient rien à présenter cette année, Bruno Dumont par exemple) et source d'inspiration pour de nombreuses œuvres. Ce qui est frappant avec les deux films que sont "Henri" et "La Vie d'Adele", c'est qu'ils sont antinomiques : l'un aurait pu se tourner partout ailleurs en France et l'autre présente des caractéristiques typiques de la région. "La Vie d'Adele" a principalement été tourné sur la Métropole et à Liévin. Il y a également, parait-il (je ne l'ai pas vu (à quand Cannes pour le rédacteur de ce billet ?)), de très belles scènes de La Piscine de Roubaix, filmés à l'été 2012. Cette oeuvre, parce qu'elle s'inscrit dans une France contemporaine, dans le milieu artistique et montrant les amours de deux jeunes femmes, aurait très bien pu être tourné partout en France. Mais c'est dans la région, grâce à un habile travail de lobbying de la part de Pictanovo (nouveau nom italianisant du CRAAV) que Kéchiche - dont les articles de La Voix du Nord nous montre la rigueur et la difficulté pour les techniciens de travailler avec sérénité ("c'est un exemple de film raconte un technicien, mais ce n'est pas absolument un exemple dans le travail et la façon de fabriquer un film") a choisi le Nord comme cadre. Mais la région, même si elle apparaît dans le film, si elle sert de cadre à l'histoire, n'est qu'une toile de fond que Kechiche magnifie plus ou moins (il faudra voir le film pour cela, mais suivant les première remarques, certes, on retrouve la région, mais par petites touches). Kechiche semble avoir mené la vie dure aux techniciens puisqu'il en faut beaucoup pour que ceux-ci réagissent par un communiqué de presse dans lequel ils s'insurgent des difficultés de tournage et le peu de remerciement que leur témoigne le néo-palmé (pensez, il n'y a même pas de générique de fin pour la version présentée à Cannes). 
Y. Moreau à Cannes,
s'est fait la coupe de cheveux de Jim Jarmush
Il en est tout autre de "Henri", second film de Yolande Moreau après "Quand la mère monte". Pareil, pas vu, mais cette fois, le film est ancré dans la région puisque l'histoire tourne autour de colombophiles. A connaitre le travail de Moreau sur les paysages et sur les gens, à n'en pas douter, le film présentera de belles séquences sur la région ... trop peut-être à en faire un Nord-Pas-de-Calais de carte postale ?

Faire un film dans la région s'avère ainsi une opération délicate : aller à l'essentiel, se concentrer uniquement sur l'histoire comme le fait "La vie d'Adèle" ou au contraire, implanter la caméra au coeur du Nord-Pas-de-Calais, montrant ses habitants dans toute leurs diversités culturelles et intellectuelles comme semble le faire la caméra de Yolande Moreau dans "Henri"... ? Mais à trop vouloir mythifier la région (ses moulins, ses colombophiles, ses paysages typiques, la bonhomie des gens "du cru"), ne ferait-on pas un Nord de carte postale ?  Seul le spectateur jugera ! mais à voir les retombées presse de ces deux films, on les attend au tournant lors de leurs sorties respectives dans les mois à venir ! Affaire à suivre...

De très nombreux avis, remarques, articles sur Cannes et la Palme d'Or sur le site du grand quotidien régional  : http://www.lavoixdunord.fr/culture-loisirs/festival-de-cannes
Pour l'instant, il y a pléthore de sites, articles, fiches sur les différents films présentés à Cannes, sans oublier le site internet de Pictanovo 

vendredi 24 mai 2013

Belle soirée cinéma à Saint-Pol-sur-Ternoise !

L'affiche de la soirée cinéma de Saint-Pol

Ce mardi 28 mai, à partir de 20 heures, à la MJC, rue du 8 mai 1945, les élèves de l'option cinéma du lycée Châtelet proposent leurs travaux : de nombreux courts métrages de ces futurs cinéastes en herbe... A l'heure où le festival de Cannes tire sa révérence (nous y reviendrons avec les films tournés dans la région et présents à Cannes), il est intéressant de se plonger dans le dynamisme et le foisonnement des montreurs d'images de demain qui fouleront peut-être un jour le tapis rouge cannois ! L'Association pour une Maison du Cinéma ne peut que soutenir un tel projet !

Dans une seconde partie, cette soirée nous invite à la projection d'un documentaire tourné à Roubaix : "Chez Salah", l'incroyable et véridique histoire d'un petit café et de son propriétaire, niché dans un immeuble en perdition, coincé sur un chantier gigantesque, uniquement parce que le propriétaire, Salah, refuse de disparaître et de voir son café englouti... Un subtil mélange combinant résistance passive face aux promoteurs, l'envie de sauvegarder un quartier, le souvenir de ces lieux de vie que sont les cafés et estaminets,... un bien beau documentaire tourné dans la région, en présence des réalisateurs pour cette soirée qui s'annonce étonnante, pleine de découverte ! 

Un grand bravo au promoteur de cette soirée, René Grandsir, professeur au lycée Châtelet de cette option cinéma. 

jeudi 23 mai 2013

Un programme du Studium-Ciné de Douai



Merci à l'ami Bernard Warin et à son talent de dénicher sur internet des petites pépites comme ce programme trouvé sur E Bay... Un tel programme mériterait de se retrouver dans une Cinémathèque régionale, non ? Alors, quand est-ce qu'on s'y met sérieusement ? 

Ce programme provient du cinéma Studium de Douai, aujourd'hui détruit pour laisser place, comme souvent à des logements. Ce cinéma, déjà évoqué sur ce blog, était situé rue Saint-Jean, artère commerçante du centre-ville douaisien.
Le programme nous propose la dernière aventure de Gary Cooper : "Une aventure de Buffalo Bill", film de Cecil B deMille et un grand succès de Shirley Temple, mais plus ancien puisque de 1934 : "Petite Miss". Ces deux films nous permettent donc de dater le programme à l'année 1936.

Vous avez ce type de document ? Vous en avez dans vos tiroirs, n'hésitez pas à les faire partager, les faire connaitre... 


mercredi 22 mai 2013

2 documentaires sur youtube sur les tournages dans la région

Tournage de Henri de Y. Moreau en 2012
En fouinant un peu sur internet, on trouve de véritables petits trésors, comme ce documentaire en 3 parties disponibles sur youtube et qui raconte les tournages dans la région Nord-Pas-de-Calais... Bizarrement, et je ne sais pas pourquoi, la seconde partie est introuvable... Ce documentaire de 2009 montre l'infrastructure et les acteurs de la vie audiovisuelle et du cinéma dans la région. Il a été réalisé par les étudiants de la formation STS audiovisuelle du lycée Jean Rostand de Roubaix. Encadrés par un réalisateur extérieur ou un enseignant prenant cette casquette, chaque étudiant en responsabilité s'occupe de sa spécialité ( image, son, montage, production...)
Pour en savoir plus visitez le site http://stsaudiovisuel.free.fr/

1ère partie :
http://www.youtube.com/watch?v=2Kl1xybM55A

2ème partie :
Malheureusement inexistante... à quand ??

3ème partie :
http://www.youtube.com/watch?v=JKi7Ij6YoG0

Si vous connaissez d'autres vidéos montrant les tournages dans la région, si vous même vous en avez filmé avec une petite caméra amateur, n'hésitez pas à me contacter !

vendredi 17 mai 2013

Hommage à Hubert Cornu, employé aux Cinémas Bertrand

C'est avec tristesse que j'ai appris la disparition il y a quelques semaines de Hubert Cornu, employé dans le groupe Cinémas Bertrand.
J'ai rencontré Hubert il y a de nombreuses années lors de mes recherches sur les salles de cinéma dans le cadre d'un travail universitaire. Avec modestie, et sa petite voix fluette, Hubert Cornu m'a souvent raconté les anecdotes concernant son travail lié à la comptabilité auprès du géant de l'exploitation cinématographique du bassin minier, les cinémas Bertrand. Hubert Cornu s'occupait du livre de comptes de ce groupe, travail fastidieux puisqu'il fallait jongler avec les recettes, les dépenses, les locations de films bien sur, les salaires du personnel, bien évidemment, mais aussi tous les aléas liés à la gestion d'un cinéma, comme par exemple, et on n'y pense rarement, mais c'est un poids important dans la gestion d'un groupe tel que les cinémas Bertrand, la vente des bonbons, boissons, cacahuetes et autres qui sont une part importante dans la gestion d'une salle.
En compagnie de son ami Henri Claverie, historien d'Hénin-Beaumont, Hubert Cornu m'a raconté son travail comme par exemple passer le soir aux différents établissements Bertrand pour gérer la caisse. Tout cela en lien avec également avec son métier d'origine qui est la comptabilité auprès des Houillères. Hubert cornu 'a pas compté les heures durant pour gérer les Cinémas Bertrand.
C'est aussi grâce à Hubert Cornu que le nouveau complexe cinématographique situé en plein centre de Hénin-Beaumont a pris le nom d'Espace Lumière. Hubert Cornu est en effet à l'origine de cette dénommination pour le nouveau cinéma du centre-ville héninois. Il m'avait raconté alors qu'il souhaitait à la fois rendre hommage aux frères Lumière, tout en insistant sur le côté ouvert que doit être un cinéma avec cette dénommination d'"Espace"... De mémoire, c'est également Hubert Cornu qui a souhaité qu'un ancien projecteur du cinéma Capitole de Hénin-Beaumot se trouve à l'entrée de la grande salle de l'Espace Lumière. Alors que ce complexe est fermé depuis déjà de nombreuses années, qu'est devenu ce projecteur ? En souhaitant que l'Espace Lumière reprenne vie un jour où l'autre, ce ne sera que justice que d'avoir une pensée pour Hubert Cornu lorsque ce moment viendra... Mais n'attendons pas !

jeudi 16 mai 2013

Des sites, des images et des vidéos pour les 20 ans de "Germinal"

Germinal ! Avant "Bienvenue chez les ch'tis", la culture cinématographique du commun des mortels s'arrêtait sur ce titre, l'adaptation cinématographique de Claude Berri du grand roman de Zola ! Germinal, plus qu'un nom, un symbole d'une région. Un rapport doux-amer entre ce passé, sa mémoire, la préservation de la culture ouvrière, face à la mondialisation, à la reconversion des houillères, à l'effacement de cette culture populaire. Germinal comme symbole de l'identité du Nord, ou Germinal comme repoussoir de la révolution industrielle et de son corollaire, la misère... Vaste débat ! 
Avant d'analyser le film, montrer ce qu'il a apporté, son actualité, son poids dans les consciences, son importance, voici quelques liens accès bien sur sur le film : le tournage, la sortie médiatique du film, et l'importance donné à Renaud dont c'était le premier rôle (et l'avant-dernier puisqu'on le reverra ensuite dans "Wanted" (qui s'en souvient ?))
Germinal est encore très présent sur le net. Vous trouverez ci dessous une liste de sites, images et vidéos autour du film :

Une interview de Renaud publié par Télérama lors de la sortie du film en 1993 : http://www.telerama.fr/cinema/renaud-du-chanteur-revolte-a-l-acteur-lamine,85406.php

Un blog avec de très nombreuses photos du tournage du film : 

Une vidéo d'un reportage d'Antenne 2 - à l'époque - sur un concert de Renaud donné en ch'ti à Wazemmes, et en plus, reportage annoncé par le nordiste Bruno Mausre, avec l'accint en pluch' siou plé ! 

Un reportage disponible sur le site de la cinémathèque du Nord-Pas-de-Calais. On y voit les décors, des témoignages des habitants... : http://www.lacinematheque.fr/np2c/product.php?id_product=699

Un reportage d'Antenne 2 sur les figurants du film : http://www.ina.fr/video/CAB93061605
Un reportage Antenne 2 sur l'avant-première de Germinal à Lille ! 
Toujours sur ce même sujet, un autre reportage sur l'avant-première : 
https://www.youtube.com/watch?v=Y8X0xGCDi8Y

Des affiches, des couvertures de magazines, des jaquettes du film, des documents : http://renaudsechan.fr/germinal.html

Des documents et extraits vidéo, notamment d'une reportage d'époque de France 3 : http://achicourtautrement.fr/Germinal-les-films-des-adaptations-du-roman-d

L'intérêt de tous ces reportages, c'est qu'on insiste sur les figurants, on voit des images du tournage,...

On conseille également pour ceux qui souhaitent découvrir un tournage de film, de sa conception à sa sortie, l'excellent livre de Pierre Assouline consacré à "Germinal". Malheureusement cet ouvrage n'est jamais sorti en Livre de poche, mais il est facilement trouvable sur des sites internet de livres d'occasion.
Autre ouvrage fort intéressant, les photos de tournage réalisées par Benoit Barbier et rassemblées dans un bel album : "Germinal blues"

jeudi 2 mai 2013

Une intervention radio de Jacky Lebas des Stars de Boulogne/Mer


Ce document m'avait échappé en février... 
Une intervention de Jacky Lebas, responsable du cinéma les Stars à Boulogne-sur-Mer et présentant la dernière cabine de projection en argentique de son complexe avant la complète transformation en numérique. Il fait visiter cette cabine. N'hésitez pas à y ajouter des commentaires si vous assistez à cette visite... Moi, hélas, ça m'a échappé (Mr Lebas, si vous me lisez, cela m'intéresse !)

Voici le lien vers le reportage de Delta FM... Un peu de son, ça nous fait du bien alors que sur ce blog, l'image est omni-présente... ! 
http://www.deltafm.fr/actu/actu-20836.html

mercredi 1 mai 2013

Encore un tournage dans la région !

Jean-Jacques Zilbermann
Le Nord-Pas-de-Calais continue d'attirer les équipes de tournage. On ne peut que s'en féliciter car cela montre plusieurs choses : la vitalité et la force de persuasion des équipes, Pictanovo ex-CRAAV en tête, chargées d'attirer et de faciliter les tournages, mais aussi l'importance des thématiques liées à notre région, la richesse de notre terroir, la chaleur des habitants, la variété des paysage,... Tout cela se répercute sur la décision de metteurs en scènes et de producteurs de poser leurs caméras dans notre région qui se trouve ainsi bien souvent valorisé (ou pas) par ces films...
Aujourd'hui, après le tournage de "Pas son genre" et de "La liste de mes envies" dans l'arrageois depuis le début de cette année, c'est la côte d'opale et Berck-sur-Mer, qui sont à l'honneur en étant le lieu de tournage du prochain film de Jean-Jacques Zilbermann à partir de la fin juin et pendant tout l'été. Le premier film de ce réalisateur est resté dans les mémoires par son titre et sa thématique... Souvenez-vous : "Tout le monde n'a pas eu la chance d'avoir des parents communistes" (dur à dire lorsqu'on demandait des tickets à la caissière à l'entrée du cinéma !). Dans ce nouveau film situé dans la station balnéaire bien connu des cerf-volistes pour le rassemblement d'avril, le metteur en scène renoue, comme dans son premier film, avec les années 60 puisque l'action se déroule à cette époque, sur la côte. Il y aura donc vêtements d'époque, voitures d'époque (de belles photos à faire en perspective)... Pour cela, l'équipe est en ce moment en recherche de figurants, notamment des jeunes enfants afin d'accompagner l'actrice principale, Julie Depardieu. Il y aura notamment la reconstitution d'un Club Mickey d'époque ! Le titre provisoire est "Hélène et ses soeurs". Affaire à suivre. Si vous êtes parmi les figurants, si vous souhaitez réagir, si vous avez un mot à dire, si vous assistez au tournage, contactez moi...