© Olivier JOOS - 2009/2015

Toute utilisation, totale ou partielle, des éléments contenus dans ce blog est strictement prohibée sans l'accord de son auteur.

Par politesse, merci de demander l'avis du rédacteur de ce blog avant de faire usage des textes et documents !!!

Toute citation du texte du blog ou des documents publiés doivent IMPERATIVEMENT être accompagnés de la mention :

"© Olivier JOOS http://cinemasdunord.blogspot.com/"

Le contenu de ce blog, les informations et documents sont répertoriés par OLIVIER JOOS. Ses avis et commentaires n'engagent que lui ! Le but de ce blog est de promouvoir et de créer une véritable Cinémathéque régionale Nord-Pas-de-Calais et Picardie, libre, populaire et ouverte, facilement accessible en plaçant le spectateur et la salle de cinéma au centre des recherches. C'est en soutenant ce choix qu'un tel lieu peut voir le jour ! CINEMASDUNORD, LE SEUL SITE INTERNET QUI PARLE DE CINEMA (salles et films tournés dans la région) DANS LA GRANDE REGION DES HAUTS DE FRANCE

lundi 29 décembre 2014

Pierre Richard, un valenciennois roi de la comédie!



19 films a plus de 1 million d'entrées !! 
Parmi ces 19 longs métrages, 6 films sont à plus de 3 millions d'entrées 
et le premier de la liste est à plus de 7 millions de tickets vendus !! 
Et un total box office approchant les 50 millions de spectateurs, sans compter les téléspectateurs !

Pierre Richard est assurément le boss de la comédie française dans les années 70 et 80 ! Il a fait les beaux jours des écrans, le petit comme le grand, que ce soit en France, mais aussi ans de nombreux pays dans le monde !
Rien ne destinait ce valenciennois à être le roi de la comédie à la française de cette fin du XXème siècle. Née dans une grande famille de notables puisque son grand-père, Léopold Defays dirigeait une entreprise sidérurgique du bassin de Denain, Pierre Richard suit une scolarité dans les grands établissements de la ville : le lycée Henri Wallon et l'institution Notre-Dame. Alors que sa famille le pousse à suivre une carrière médicale - il fera même des études pour devenir kinésithérapeute - Pierre Richard sèche régulièrement les cours pour aller au cinéma. Au hasard de la programmation, il découvre le grand comique américain Danny Kaye et c'est la révélation !

Article de La Voix du Nord où Pierre Richard raconte SA révélation dans un cinéma valenciennois :
http://www.lavoixdunord.fr/Region/actualite/Secteur_Region/2010/04/25/article_l-ecole-buissonniere-a-reussi-a-pierre-richard.shtml

Comme il le signale lui-même, notre homme est le digne héritier des grands du burlesque américain, déclarant souvent venir de la veine de Danny Kaye ou des Marx Brothers (une scène mémorable dans La Carapate le pousse à se grimer en Harpo, avec un long pardessus dérobé à un épouvantail !). Jouant de son physique, de son aspect de grand échalas, de sa coiffure qui est même devenu un synonyme de cet acteur, le comique de Pierre Richard est multiple, celui de clown blanc, de gaffeur, de Don Quichotte prêt à défendre les femmes comme Mireille Darc dans Le Grand Blond ou Jane Birkin dans La Course à l’échalote, ou même défendre les durs comme Victor Lanoux dans La Carapate. Il excelle dans cette composition de grand naïf,souvent dépassé par les événements. Francis Veber l'a bien compris en lui donnant à deux reprises le rôle de François Pignon dans Les Compères et les Fugitifs et auparavant, l'autre alter ego Pignonesque, à savoir François Perrin dans la Chèvre (plus de 7 millions d'entrées et des gags et quiproquos entrés dans les annales des écoles du rire !!). Né ch'ti, Pierre Richard n'a jamais eu besoin de son accent ou d'évoquer sa région pour provoquer le rire. De par son unique présence, il provoque le rire dans des situations cocasses, propres à la tradition des grands du rire. Jamais vulgaire, le rire de Pierre Richard est bon enfant, tendre, compréhensible par tous ce qui a permis à ses films de passer les frontières et de faire rire de nombreuses cultures, comme en Europe de l'Est où le comédien est une grande star ! De mémoire, il n'a jamais tourné dans nos deux départements... c'est à vérifier. Il est cependant en tournée théâtrale dans un "one man show" dans lequel il raconte ses souvenir...Un spectacle qui tourne actuellement dans toute la France !

Ici, une scène du Distrait, mais aussi le Jouet, La Moutarde me monte au nez, Les malheurs d' Alfred...
Outre le grand écran, Pierre Richard truste dans les années 80 les soirées TV du dimanche sur la première chaîne !

Pierre Richard a également une salle à son nom dans sa ville natale : l'Espace Pierre Richard dont voici le le bâtiment :



Le grand comédien a son site internet : http://www.pierre-richard.fr/
On peut aussi retrouver la filmographie du Grand blond sur sa fiche Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Richard

Autre article de référence, une très belle interview ou Pierre Richard revient sur les débuts de sa carrière, son parcours, ses rôles : http://tempsreel.nouvelobs.com/cinema/20131117.CIN1665/pierre-richard-francis-veber-est-tout-sauf-un-homme-de-gauche-1-2.html

samedi 27 décembre 2014

Un document sur le cinéma de Bousbecque


























Jean-Marie Prévost nous propose un article de la Voix du Nord daté de 2001 et présentant le cinéma Foyer de Bousbecque.
Désolé pour le découpage de l'article,en vous souhaitant que cela ne dérange pas la lecture...

vendredi 19 décembre 2014

Le Palais des Fêtes de Guînes


Voici deux photos du cinéma palais de Fêtes de Guînes. Dans les années 60, celle salle offrait 450 places et avait pour directeur Robert Braquehaye pour la société Select Cinéma. Il y aavait alors 9 représentations par semaine. Dans les années 60, nouveau directeur : Emile Lechertier. 
Ce cinéma ferme à une date pour l'instant inconnue. Le bâtiment est aujourd'hui occupé par une supérette Spar. 


Sur cette ancienne carte postale mais également ci-dessous, on trouve le Palais des Fêtes sur la gauche avec la mention Cinéma-Théâtre sur le fronton ! 


jeudi 18 décembre 2014

Le Splendid de Lille



Une salle de quartier typique... Le Splendid de Lille ! Ou plutôt de Fives !
La salle apparaît dans la quartier, face aux lignes de chemins de fer, au début des années 60. Il a alors une capacité  de 1000 places et a pour directeur M. Verhoye. Dans ce quartier, le Splendid doit faire face à la concurrence de deux autres salles : le Fives Palace, rue Rabelais et les Variétés Fivoises, rue de Bouvines. A une date indéterminée, c'est Daniel Najberg qui gère le Splendid avant que celui ci ne soit transformé en salle de spectacle.
Difficile de connaitre les noms des anciens exploitants, de connaitre la date d'ouverture, de fermeture.. si vous avez des idées, des infos, contactez moi joosolivier@gmail.com merci !!

Aujourd'hui ce lieu est devenu une salle de spectacle pour des concerts plutôt branchés et underground. Ôoo grâce, on a gardé le nom de la salle de cinéma, mais aussi une grande partie de l'intérieur, la caisse, les escaliers, donnant à l'ensemble un cachet années 60-Dernière Séance Mitchellienne à ce Splendid. Des photos de l'intérieur sont à venir prochainement...
Voici le site internet de la salle de spectacle :
http://www.le-splendid.com/






jeudi 11 décembre 2014

Un nouveau document sur le Cinélux d'Haubourdin

Voici un nouveau document montrant le cinéma CinéLux de Haubourdin. Cette salle a déjà fait l'objet d'une fiche sur ce blog : http://cinemasdunord.blogspot.fr/search/label/Haubourdin

Je suis bien sur toujours à la recherche de souvenirs, de documents, matériels comme d'anciens tickets par exemple ou des programmes (même des scans me suffisent, pas la peine d'avoir l'original), mais aussi des documents immatériels comme des souvenirs, des noms d'anciens exploitants, d'anciens opérateurs, des anecdotes de spectateurs qui ont vu des films dans cette salle....

Le bâtiment existe toujours aujourd'hui comme le montre les quelques vues google StreetView ci dessous... Cependant, impossible de refaire la même photo aujourd'hui, les arbres ont poussés et les voitures couvrent la place... 









vendredi 5 décembre 2014

Les Variétés à Ecourt-Saint-Quentin



Jamais avare de découvertes, nous faisant partager ces petits trésors, l'Ami Jean-Marie Prévost nous propose cette fois une vue actuelle de l'ancien cinéma Variétés de Ecourt-Saint-Quentin, petite commune de 1700 habitants, entre Vitry-en-Artois et Cambrai, à proximité de Aubigny-au-Bac. Cette petite commune possédait en effet sa salle de cinéma dénommée les Variétés, située rue du Préhau. C'est Mme Veuve Mawart qui a dirigé à une époque ce cinéma, encore en activité en 1963. Aujourd'hui, comme le montre la photo de Mr Prévost, le bâtiment est devenu l'Espace Josette Peru, un endroit dédié à la petite enfance.   
Si vous avez des infos sur cette salle, si vous êtes de la famille de Mme Mawart, si vous avez fréquenté ce cinéma, si vous avez d'autres documents... Contactez moi, c'est Ici  la Maison Régionale du Cinéma !!



mercredi 3 décembre 2014

Le Casino de Choques


L'ami Jean-Marie Prévost nous propose un document et une vue actuelle du cinéma de Choques, le Casino situé rue Principale, anciennement rue Nationale. Ce cinéma existe toujours et Jean-Marie Prévost nous offre également l'actuelle vue de cette salle. Suivant nos annuaires, celui de Mr Prévost et le mien, deux noms reviennent dans la direction de ce cinéma : Mr Wantiez et Mme Thérèse Dubout. Seul le nombre de places ne change pas : 400 places maximum. 

Vous avez d'autres infos sur cette salle ? Des souvenirs ? Date d'ouverture ? De fermeture ? Des noms de personnes qui y ont travaillé ? Des personnes qui s'y sont rencontrés ? Se sont ensuite mariés ? Ont vu des films ? etc... Bref, tout tout tout nous intéresse sur ce cinéma !!  








vendredi 28 novembre 2014

La France a peur... "La prochaine fois, je viserai le cœur..."

Le nouveau film de Guillaume Canet a déjà été évoqué dans ces lignes lors de son tournage dans la région, notamment dans le secteur de Lens, Eleu,... ( voir la fiche http://cinemasdunord.blogspot.fr/2013/11/guillaume-canet-en-tournage-dans-la.html ). 
Il relate des événements véridiques qui se sont produits... dans l'Oise ! Un gendarme Alain Lamarre, originaire du Pas-de-Calais (il est né à Fruges) devient tueur en série et enquête... sur ses propres crimes ! Plongé dans une ambiance années 70, l'atmosphère de cette époque est rendu par les véhicules et par l'atmosphère que l'on retrouve dans les films de cette époque. On entendrait presque la voix de Giquel annonçant en une de son journal que "La France a peur" (même si cette ouverture de journal entrée dans les annales de la télévision ne fait pas référence à cette affaire Lamarre). La région est le cadre de cette enquête, mais en réalité, tout se déroule dans l'Oise ! C'est grâce à l'aide de Pictanovo que Cédric Anger, le réalisateur, est venu tourné dans le Pas-de-Calais, l'automne dernier. Il y a trouvé des rues qui n'ont pas trop changé, des ambiances style bistrot années 70,... L'amateur de "scènes régionales" s'amusera à retrouver les lieux de tournage... Pas évident car la région n'est jamais citée (à part dans le générique, bien sur...). 
Pour de nombreux critiques cinémas, Guillaume Canet est formidable dans ce rôle complètement à contre-emploi. Personnage à double facette, enquêteur et assassin, l'un des acteurs préférés des français excelle dans ce jeu de miroirs, de faux semblants et de dupes, nous plongeant dans une histoire vraie à faire frissonner. 
Cette affaire Lamarre a déjà fait l'objet d'un documentaire dans la collection "Faites entrer l'accusé" et vous trouverez ci-dessous le lien.
vous avez un avis à donner ? Vous avez participé au tournage ? Vous avez été figurant ? Donnez votre avis, faites parvenir des photos de vous avec G. Canet... Tout cela intéresse la Maison Régionale du cinéma ! 



Bande annonce du film :
https://www.youtube.com/watch?v=4YZPBO3jyNc

Lien youtube de "Faites entrer l'Accusé" sur cette affaire
https://www.youtube.com/watch?v=_F8tr5TG1S4



jeudi 27 novembre 2014

Bruno Dumont, nordiste de l'année catégorie culture ?



Qu'on aime ou qu'on n'aime pas le cinéma de Bruno Dumont, la qualité qu'a ce réalisateur nordiste, c'est qu'il ne laisse personne indifférent : que ce soit dans le choix de ses sujets, la manière dont il tourne, le jeu des acteurs professionnelles ou amateurs qu'il fait tourner, ses choix font réagir ! C'est pour ces raisons et pour l'indéniable réussite de sa série "P'tit Quinquin" diffusée à la rentrée de septembre sur Arte que la Voix du Nord l'a choisi pour être "nominé" dans la catégorie culture des Nordistes de l'Année...
Certes, nous aurions préféré que soit enfin saluer par le grand quotidien nordiste, le travail de valorisation du patrimoine cinéma de la région, de la numérisation des films amateurs tournés dans la région des années 40 à 70 que nous effectuons, de conservation de la mémoire des exploitants de cinéma et des spectateurs, tout cela depuis près d'une quinzaine d'années... effectués par la Maison Régionale du Cinéma et par le blog http://cinemasdunord.blogspot.com que vous avez sous les yeux. Ce travail sera peut-être un jour salué par nos élus, mais nous avons au moins votre soutien, et les chiffres de l'audience de ce blog le montrent bien,ainsi que les mails que vous envoyés ! 
Pas de souci, nous serons peut-être nominé pour l'année prochaine, certainement ! 
En tout cas, si vous aimez le cinéma, portez votre voix vers Bruno Dumont et cliquez sur le lien ci-dessous pour voter...


vendredi 21 novembre 2014

Hommage à Fred Personne...



C'est un visage emblématique du cinéma régional qui nous a quitté cette semaine. Un acteur reconnaissable, un grand second rôle, un Monsieur discret, charmant, espiègle, tendre et sincère qui est parti. Fier de sa région, Fred Personne, né à Auchel en 1932, n'a jamais caché ses origines et sa région. Il en était même devenu au fil de ses rôles un porte-parole. Fred Personne s’est passionné pour le théâtre lors de ses études universitaires, à Lille. Comme beaucoup de gens de la profession, il quitte alors sa province natale pour rejoindre Paris où il se forme au centre dramatique national itinérant des Tréteaux de France. Là, il multiplie les rôles de figurant sur les planches, puis au cinéma et à la télévision dans des épisodes des Cinq dernières minutes ou des téléfilms. Grand second rôle des écrans, des petits comme des grands, on reconnaissait sa bouille et il jouait à fond du décalage entre sa carrière et son nom de famille...  C'était Personne... il adorait jouer avec son patronyme qui n'était pas un pseudonyme car Personne est son vrai nom, Fred, le diminutif d'Alfred son vrai prénom. 
Séries, films, téléfilms, théâtre, Fred Persétait un vrai touche à tout. 
André Cayatte, Yves Allégret, Claude Zidi, Yves Boisset, Claude Berri, Robert Enrico, Cédric Klapisch, et bien sur Danyboon ont fait tourner Fred Personne dont la silhouette est, à chaque fois, remarquée. 
Pour beaucoup de spectateurs (et maintenant de téléspectateurs), il est Mr Vasseur, un grand personnage de "Bienvenue chez les Ch'tis". C'est le premier client que rencontre le directeur de la poste, Kad Mérad, fraicheemnt arrivé. Lui parlant en patois qu'il connaissait si bien, Fred Personne-Vasseur perturbe le directeur qui ne comprend rien au phrasé du auchellois venu raconter ses problèmes de compte en banque... 

La fiche wikipédia du grand Fred avec sa filmographie, séries, théâtre, etc... :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Fred_Personne





jeudi 20 novembre 2014

Le Cinéac de Noyelles-sous-Lens

Très peu de renseignements sur cet ancien cinéma : le Cinéac... Sur cette photo ci-dessous qui date de la fin des années 90, sa façade est cachée par la devanture de la supérette Score... 
Chose étonnante, ce cinéma était situé juste à côté... d'un autre cinéma, cette fois bien visible sur la photo ci-dessous, le Printania qui a déjà fait l'objet d'une fiche sur ce blog ( http://cinemasdunord.blogspot.fr/2009/05/printania-de-noyelles-sous-lens.html ). Ces deux cinémas avaient la même direction, à savoir la société Fleury et Demeyer. Le Cinéac, qui existait encore en 1963, avait 650 places et le Printania affichait à cette même époque une capacité de 1010 places !
Aujourd'hui, ce cinéma comme son concurrent Printania ainsi que la maison qui les séparait, ont été rasé. Un bâtiment anodin et banal a remplacé ses deux lieux de vie qui animaient le quartier, voir la vue Google StreetView à la toute fin de ce petit article... 




vendredi 14 novembre 2014

Un nouvel équipement au cinéma Stars de Boulogne !

Cette semaine, le quotidien La Voix du Nord nous apprend que le cinéma Les Stars de Boulogne-sur-Mer s'est équipé afin de permettre aux aveugles et aux malentendants de profiter pleinement du cinéma ! Plutôt que de recopier bêtement l'article sans le nommer, voici ci-dessous l'entête du papier de Emmanuelle Dupeux, paru ce 11 novembre dans l'édition boulonnaise du grand quotidien nordiste, ainsi que le lien pour en poursuivre la lecture.

Hélène et Jacky Lebas équipés du nouveau système. Photo VdN

Depuis quelques jours, les aveugles et les malentendants n’ont plus aucune raison de ne pas aller profiter des joies du cinéma à Boulogne. Des appareils leurs sont spécialement réservés, qui permettent de « voir » et d’entendre comme les autres. Voire mieux…
L’appareil, tout simple, est constitué d’un casque léger à placer sur ses oreilles relié à petit boîtier muni d’un bouton de réglage. Une fois équipé, il ne reste plus qu’à se caler confortablement dans un fauteuil et savourer…
Le système Fidelio fonctionne à la fois pour les aveugles et les malentendants. Pour ces derniers, il offre un son renforcé : les voix et les bruits sont plus distincts. La piste sonore améliorée « est indépendante du film » explique Jacky Lebas, des Stars.

La suite de cet excellent article est disponible, comme beaucoup d'autres sur l'indispensable site de la Voix du Nord : 
http://www.lavoixdunord.fr/region/boulogne-le-cinema-les-stars-equipe-pour-les-aveugles-ia31b49030n2486111


lundi 10 novembre 2014

Le Cinéma des Familles à Etaples

Un grand merci à l'excellentissime Bernard Warin pour nous faire partager ces découvertes sur différents sites comme Delcampe ou ebay...
Aujourd'hui, c'est une carte postale ancienne que Bernard Warin a découvert. Il s'agit de la rue de la gare à Etaples. Vous la trouverez ci-dessous en entier, ainsi que le zoom sur le bâtiment qui nous intéresse... Après plusieurs recherches sur Google StreetView, il a été possible de proposer ce qu'est devenu cette rue et le bâtiment abritant ce cinéma... Vous trouverez sous les clichés d'origine de la carte postale des vues de StreetView montrant la rue du Général Obert, nouveau nom de la rue de la gare... 
Ce Cinéma des Familles qui a alors une capacité de 450 places est alors dirigé dans les années 50 par Honoré Bourdier qui possède également le cinéma Rex au Touquet ou le Modern à Montreuil...
D'autres infos et documents sur les cinémas étaplois :
Si vous avez d'autres infos, renseignements, documents sur ce cinéma ou d'autres ou sur la famille Bourdier, contactez moi !!! 









mardi 28 octobre 2014

En route pour Cinémachina 2015 !

Le seul, l'unique, le grand rendez vous des dingues de Cinéma au Nord de Paris, aura lieu le dimanche 5 janvier à la Condition publique de Roubaix ! Ou, il s'agit bien de Cinémachina de 9 h à 17 heures ! Toutes les informations et renseignements sont sur l'affiche ci-dessous ! N'hésitez pas aussi à laisser un commentaire ou à me contacter pour d'autres infos... 


jeudi 23 octobre 2014

Le Familia de Cambrai

Ce cinéma a été l'un des premiers évoqués dans ce blog, il est temps de faire un petit rappel avec d'autres documents nous montrant toute la grandeur de cette salle de centre-ville, permettant aussi de faire un nouvel appel à témoins puisque nous sommes toujours à la recherche d'infos, de documents, de témoignages,... sur ce cinéma Familia de Cambrai. Ce cinéma était situé au 27 avenue de la Victoire. Reconnaissable sur de nombreuses cartes postales anciennes comme le montrent les exemples ci-dessous puisqu'au bout de cette rue commerçante se dresse l'hôtel de ville. Un entrée large et monumentale aspire le piéton avide d'images. Il est bâti en 1928 par l'architecte Ernest Gaillard et le Familia propose 1170 fauteuils. En 1931, un gigantesque mannequin représentant un garde napoléonien de près de 3 mètres interpelle le quidam pour l'inviter à venir se délecter du succès du moment : "L'Aiglon" (photo à venir...)













La fiche précédente : http://cinemasdunord.blogspot.fr/2009/02/familia-de-cambrai.html

mardi 14 octobre 2014

Quelques photos du tournage des "Petits meurtres..."

La semaine dernière, la petite commune de Hallines accueillait l'équipe de tournage de la série des "Petits meurtres d'Agatha Christie" pour quelques scènes d'un épisode à venir. Au programme, une scène de cascade le matin, une scène sous la pluie en fin d'après-midi près de la gare et une scène de nuit dans un train. Comme à l'accoutumée, la série offre de belles scènes tournées dans la région avec le concours d'associations locales, comme Les Brigades de l'Aa pour les voitures ou cette fois l'Association du train touristique de la vallée de l'Aa pour l'autorail Picasso, typique des années 50, propre à l'univers de cette série ! 
Voici donc quelques photos de cette journée de tournage...