© Olivier JOOS - 2009/2015

Toute utilisation, totale ou partielle, des éléments contenus dans ce blog est strictement prohibée sans l'accord de son auteur.

Par politesse, merci de demander l'avis du rédacteur de ce blog avant de faire usage des textes et documents !!!

Toute citation du texte du blog ou des documents publiés doivent IMPERATIVEMENT être accompagnés de la mention :

"© Olivier JOOS http://cinemasdunord.blogspot.com/"

Le contenu de ce blog, les informations et documents sont répertoriés par OLIVIER JOOS. Ses avis et commentaires n'engagent que lui ! Le but de ce blog est de promouvoir et de créer une véritable Cinémathéque régionale Nord-Pas-de-Calais et Picardie, libre, populaire et ouverte, facilement accessible en plaçant le spectateur et la salle de cinéma au centre des recherches. C'est en soutenant ce choix qu'un tel lieu peut voir le jour ! CINEMASDUNORD, LE SEUL SITE INTERNET QUI PARLE DE CINEMA (salles et films tournés dans la région) DANS LA GRANDE REGION DES HAUTS DE FRANCE

mardi 28 octobre 2014

En route pour Cinémachina 2015 !

Le seul, l'unique, le grand rendez vous des dingues de Cinéma au Nord de Paris, aura lieu le dimanche 5 janvier à la Condition publique de Roubaix ! Ou, il s'agit bien de Cinémachina de 9 h à 17 heures ! Toutes les informations et renseignements sont sur l'affiche ci-dessous ! N'hésitez pas aussi à laisser un commentaire ou à me contacter pour d'autres infos... 


jeudi 23 octobre 2014

Le Familia de Cambrai

Ce cinéma a été l'un des premiers évoqués dans ce blog, il est temps de faire un petit rappel avec d'autres documents nous montrant toute la grandeur de cette salle de centre-ville, permettant aussi de faire un nouvel appel à témoins puisque nous sommes toujours à la recherche d'infos, de documents, de témoignages,... sur ce cinéma Familia de Cambrai. Ce cinéma était situé au 27 avenue de la Victoire. Reconnaissable sur de nombreuses cartes postales anciennes comme le montrent les exemples ci-dessous puisqu'au bout de cette rue commerçante se dresse l'hôtel de ville. Un entrée large et monumentale aspire le piéton avide d'images. Il est bâti en 1928 par l'architecte Ernest Gaillard et le Familia propose 1170 fauteuils. En 1931, un gigantesque mannequin représentant un garde napoléonien de près de 3 mètres interpelle le quidam pour l'inviter à venir se délecter du succès du moment : "L'Aiglon" (photo à venir...)













La fiche précédente : http://cinemasdunord.blogspot.fr/2009/02/familia-de-cambrai.html

mardi 14 octobre 2014

Quelques photos du tournage des "Petits meurtres..."

La semaine dernière, la petite commune de Hallines accueillait l'équipe de tournage de la série des "Petits meurtres d'Agatha Christie" pour quelques scènes d'un épisode à venir. Au programme, une scène de cascade le matin, une scène sous la pluie en fin d'après-midi près de la gare et une scène de nuit dans un train. Comme à l'accoutumée, la série offre de belles scènes tournées dans la région avec le concours d'associations locales, comme Les Brigades de l'Aa pour les voitures ou cette fois l'Association du train touristique de la vallée de l'Aa pour l'autorail Picasso, typique des années 50, propre à l'univers de cette série ! 
Voici donc quelques photos de cette journée de tournage...



















lundi 13 octobre 2014

Exceptionnel : un nouveau cinéma forain dans le Nord !

Un grand merci à l'ami Bernard Warin qui vient de m'envoyer une carte postale ancienne trouvée sur le site Delcampe ! 
Come on le voit sur le document ci-dessous, il s'agit de la fête communale d'un petit village de 2 000 habitants situés dans le cambrésis : Walincourt. Sur la place du village, un important attroupement pour la fête annuelle. Manèges, jeux, joie, amusement et sur le côté droit, inratable, la grande et vaste tente du Cinéma électrique !! Nous sommes certainement dimanche et tout le monde s'est mis sur son 31. Zoomez sur les habits, voyez les belles toilettes et les costumes pour ces messieurs ! Qu'on ne s'y trompe pas, on est là dans un paysage rural ! 
Le Cinéma Electrique est certainement le clou des festivités. Comme il a déjà été mentionné dans les pages de ce blog, il s'agit d'une vaste installation, un grand chapiteau rectangulaire qui proposait alors du cinéma itinérant. Walincourt n'a jamais connu d'autres cinémas fixes (ou alors, faut que je recherche dans ma documentation...) 


vendredi 3 octobre 2014

Résumé du circuit touristique "ça tourne dans le Nord"

Le week-end dernier, 27 et 28 septembre, le circuit touristique "ça tourne dans le Nord" s'est enfin déroulé, sous la houlette de Nord-Tourisme, représenté par Joëlle Crouzet. Votre serviteur a accompagné le groupe pour des explications, un historique, des anecdotes, des documents,...

Voyons un petit album de photos pour rappeler à ceux qui ont participé à ce circuit les bons moments passés ensemble et pour montrer à ceux qui n'ont pas choisi de venir ce qu'ils ont raté... mais, rassurez-vous, le circuit reste au programme du catalogue de Nord-Tourisme et peut se décliner pour recevoir des associations, des groupes, pour deux jours ou pour une journée ! 

1er jour, samedi...

Au matin, nous avons visité le site de Wallers, le lieu de tournage de Germinal de Claude Berri en compagnie de René, ancien mineur et figurant dans le film. Nous avons pu parler de ce tournage avec des anecdotes autour des acteurs, découvrir l'importance de ce film dans la transmission de la mémoire du mineur, voir de nombreux documents, à la fois autour du film et sur le monde de la mine, le tout dans l'énorme site préservé de Wallers.

 On écoute attentivement notre guide René... Un ancien mineur qui nous fait vivre et vibrer sur cette terrible profession !

 Dans les mines reconstituées pour le film, on voit les difficiles conditions de travail du mineur

 L'authentique salle de douches utilisée par les mineurs en revenant du fond

 Un des nombreux documents montrant le tournage du film Germinal

 Sur un immense mur, beaucoup de photos et de panneaux racontant l'aventure du film Germinal et son lien avec le passé du bassin minier...

Notre guide René en compagnie de Jean Carmet lors du tournage du film...

Un bon repas à l'auberge des cigognes

 Dessert appétissant...
Un lieu et un cadre authentique entre Wallers et Aniche

Retour sur la route en direction de Aniche afin de visiter l'un plus anciens cinémas encore en activité dans le monde, le Jacques Tati

Devant le cinéma Jacques Tati, nous sommes reçus par l'historien Serge Ottaviani qui raconte l'histoire emblématique de ce cinéma, véritable vitrine du monde des verriers.
 La passion de communiquer et d'expliquer le rôle de ce cinéma dans la commune de Serge Ottaviani

Très intéressant, Serge Ottaviani a raconté l'histoire de ce Idéal Cinéma.


 A l'intérieur du hall d'entrée, le projectionniste attitré du cinéma Jacques Tati, raconte la pièce emblématique du hall d'accueil : l'ancien projecteur du cinéma, aujourd'hui exposé sous une vitrine.

Alors que le cinéma Jacques Tati projettait un film, nous avons pu visiter la cabine, les appareils en fonctionnement, s'intéresser au système informatique et mécanique qui permet de projeter les oeuvres. On a également pu voir l'évolution du métier de projectionniste, comment aujourd'hui le métier évolue et comment, peut-être à terme, il pourrait disparaître...


Après une petite visite de Lille à travers les façades de vieux cinémas comme le Mondial dans le quartier Wazemmes, l'Union à Lille-Moulins, mais aussi les palaces de centre-ville comme le Bellevue, le Cinéac, le Ritz, la rue de Béthune, le Métropole,..., nous sommes partis en direction de Roubaix afin de voir le site de la Plaine images et Pictanovo. Enfin, dernière étape, le Fresnoy

La très belle façade de l'Union de Lille avec sa statue allégorique

Un jeune guide nous a fait visiter le Fresnoy, d'hier à aujourd'hui, comment ce complexe où on dansait, jouait, chantait, et où on assistait à des matchs de boxe ou à des séances de cinéma, comment ce lieu est devenu une école d'Arts parmi les plus réputés en Europe, tout en protégeant et sauvegardant l'architecture originale du lieu... et son âme !


Une salle de danse... aujourd'hui, une salle d'exposition d'Arts contemporains.


Le jeu des questions-réponses

Dans l'antre du Fresnoy, on découvre des artistes au travail, notamment l'ingénieur du son et sa table de mixage...

Bravo aux courageux ! A partir d'escaliers, on passe au dessus du Fresnoy pour découvrir le formidable travail de l'architecte qui a recouvert l'ancien temple de loisirs par un vaste toit, faisant du lieu, une oeuvre d'art à part entière !


L'hôtel bien mérité... Un bon repas, un bon ciné... aux Ecrans de Tourcoing ! Nous avons pu visiter la cabine comme des privilégiés, l'endroit étant d'habitude strictement interdit.

 Direction l'hôtel Ibis de Tourcoing, impeccablement situé à 1 minute à pieds du complexe cinéma de centre-ville Les Ecrans.



 Le circuit a également montré toute la vitalité de l'art et de l'architecture moderne dans le nord de la France. A quelques mètres de la magnifique église de Tourcoing, le bâtiment tout en courbes qui abrite le centre commercial et le cinéma de la ville...

A quelques mètres de l'actuel cinéma de la ville, on a pu voir la façade de l'ancien cinéma Concordia de Tourcoing !


Jour 2, le dimanche

Départ pour la côte... En chemin, nous nous sommes arrêtés à... Bergues, forcément !

 Le bus nous dépose aux pieds du beffroi de Bergues. Les souvenirs cinéphiles de certains se révèlent à la vue de ce monument si bien mis en valeur dans le film de DanyBoon.


Le célébrissime "chti tour" de la ville, en compagnie d'une guide expérimentée nous a permis de découvrir cette ville du Nord si singulière ! Un circuit touristique qui nous fait découvrir la ville à travers l'oeil du cinéma, un des fils directeurs de ce circuit : comment une ville se réinvente, se dynamise grâce à un film !


 Passage obligatoire devant la façade du bureau de poste du film ! Forcément...

 La maison de Line Renaud... dans le film !!


Honneur aux courageux qui ont gravi les marches du beffroi de Bergues pour une vue à 360° degré tout autour de Bergues ! Et bien sur... le carillon !



Après un excellent repas à la Hooghe Moote dans les Moëres, Direction Bray-Dunes pour clore ce circuit... A la fois sur les traces de Belmondo dans "Week-end à Zuydcoote" et une petite visite du FaMiLa, le cinéma sympbole de cette côte, la plus septentrionale de France !

Dans la salle du FaMiLa de Bray-Dunes, le très intéressant Yves Janssen nous a conté le film "Week-end à Zuydcoote", avant un passage dans la ville. Auparavant, on a découvert l'histoire de ce cinéma, une passionnante aventure familiale, aujourd'hui entretenue par la municipalité !



Thomas Vandervorst, directeur du FaMiLa fait visiter les entrailles de sa salle, la cabine, le fonctionnement aujourd'hui des appareils numériques !

 Dans Bray-dunes, sous un beau soleil d'été indien, balade dans les rues, à la recherche de quelques lieux emblématiques du film de Henri Verneuil.



Mme Lucienne Pinte (au centre de la photo ci-dessous, la dame en bleu à lunettes), figurante dans "Week-end à Zuydcoote" a raconté ses souvenirs et anecdotes de tournage ! Un grand merci à elle pour nous avoir accompagné dans sa ville, pour sa disponibilité, sa gentillesse et son entrain.




Comme le montre la photo ci-dessous, passage de génération pour entretenir la flamme de Zuydcoote et du souvenir des terribles combats de juin 1940. Zuydcoote et Bray-Dunes, une fois de plus, ou comment un film, tourné sur les lieux même de l'action, montre une région et son histoire et comment une ville peut utiliser le cinéma comme vecteur d'attrait touristique !



Nous remercions toutes les équipes et personnes qui nous ont aidé dans la réalisation de ce circuit. Les intervenants qui, bénévolement, ont pris du temps et de la disponibilité pour répondre à nos questions, à nous montrer leur patrimoine, leurs histoires et anecdotes. Ce circuit n'aurait jamais vu le jour sans leurs conseils, leurs aides et leurs concours !
Nous remercions également les deux chauffeurs de bus qui nous ont accompagné sur ces deux jours, l'hôtel Ibis de Tourcoing, les deux restaurants, et leur personnel !
Un grand merci aussi à Nord-Tourisme, à son Président Freddy Dolphin pour avoir cru dès le début en la faisabilité d'une telle entreprise, ainsi qu'à Joëlle Crouzet de Nord-Tourisme, toujours disponible, qui a su rendre ce circuit le plus agréable possible !

Déçu de ne pas avoir participé ? Contactez Nord-Tourisme !! Le circuit est toujours au catalogue !