© Olivier JOOS - 2009/2015

Toute utilisation, totale ou partielle, des éléments contenus dans ce blog est strictement prohibée sans l'accord de son auteur.

Par politesse, merci de demander l'avis du rédacteur de ce blog avant de faire usage des textes et documents !!!

Toute citation du texte du blog ou des documents publiés doivent IMPERATIVEMENT être accompagnés de la mention :

"© Olivier JOOS http://cinemasdunord.blogspot.com/"

Le contenu de ce blog, les informations et documents sont répertoriés par OLIVIER JOOS. Ses avis et commentaires n'engagent que lui ! Le but de ce blog est de promouvoir et de créer une véritable Cinémathéque régionale Nord-Pas-de-Calais et Picardie, libre, populaire et ouverte, facilement accessible en plaçant le spectateur et la salle de cinéma au centre des recherches. C'est en soutenant ce choix qu'un tel lieu peut voir le jour ! CINEMASDUNORD, LE SEUL SITE INTERNET QUI PARLE DE CINEMA (salles et films tournés dans la région) DANS LA GRANDE REGION DES HAUTS DE FRANCE

lundi 29 décembre 2014

Pierre Richard, un valenciennois roi de la comédie!



19 films a plus de 1 million d'entrées !! 
Parmi ces 19 longs métrages, 6 films sont à plus de 3 millions d'entrées 
et le premier de la liste est à plus de 7 millions de tickets vendus !! 
Et un total box office approchant les 50 millions de spectateurs, sans compter les téléspectateurs !

Pierre Richard est assurément le boss de la comédie française dans les années 70 et 80 ! Il a fait les beaux jours des écrans, le petit comme le grand, que ce soit en France, mais aussi ans de nombreux pays dans le monde !
Rien ne destinait ce valenciennois à être le roi de la comédie à la française de cette fin du XXème siècle. Née dans une grande famille de notables puisque son grand-père, Léopold Defays dirigeait une entreprise sidérurgique du bassin de Denain, Pierre Richard suit une scolarité dans les grands établissements de la ville : le lycée Henri Wallon et l'institution Notre-Dame. Alors que sa famille le pousse à suivre une carrière médicale - il fera même des études pour devenir kinésithérapeute - Pierre Richard sèche régulièrement les cours pour aller au cinéma. Au hasard de la programmation, il découvre le grand comique américain Danny Kaye et c'est la révélation !

Article de La Voix du Nord où Pierre Richard raconte SA révélation dans un cinéma valenciennois :
http://www.lavoixdunord.fr/Region/actualite/Secteur_Region/2010/04/25/article_l-ecole-buissonniere-a-reussi-a-pierre-richard.shtml

Comme il le signale lui-même, notre homme est le digne héritier des grands du burlesque américain, déclarant souvent venir de la veine de Danny Kaye ou des Marx Brothers (une scène mémorable dans La Carapate le pousse à se grimer en Harpo, avec un long pardessus dérobé à un épouvantail !). Jouant de son physique, de son aspect de grand échalas, de sa coiffure qui est même devenu un synonyme de cet acteur, le comique de Pierre Richard est multiple, celui de clown blanc, de gaffeur, de Don Quichotte prêt à défendre les femmes comme Mireille Darc dans Le Grand Blond ou Jane Birkin dans La Course à l’échalote, ou même défendre les durs comme Victor Lanoux dans La Carapate. Il excelle dans cette composition de grand naïf,souvent dépassé par les événements. Francis Veber l'a bien compris en lui donnant à deux reprises le rôle de François Pignon dans Les Compères et les Fugitifs et auparavant, l'autre alter ego Pignonesque, à savoir François Perrin dans la Chèvre (plus de 7 millions d'entrées et des gags et quiproquos entrés dans les annales des écoles du rire !!). Né ch'ti, Pierre Richard n'a jamais eu besoin de son accent ou d'évoquer sa région pour provoquer le rire. De par son unique présence, il provoque le rire dans des situations cocasses, propres à la tradition des grands du rire. Jamais vulgaire, le rire de Pierre Richard est bon enfant, tendre, compréhensible par tous ce qui a permis à ses films de passer les frontières et de faire rire de nombreuses cultures, comme en Europe de l'Est où le comédien est une grande star ! De mémoire, il n'a jamais tourné dans nos deux départements... c'est à vérifier. Il est cependant en tournée théâtrale dans un "one man show" dans lequel il raconte ses souvenir...Un spectacle qui tourne actuellement dans toute la France !

Ici, une scène du Distrait, mais aussi le Jouet, La Moutarde me monte au nez, Les malheurs d' Alfred...
Outre le grand écran, Pierre Richard truste dans les années 80 les soirées TV du dimanche sur la première chaîne !

Pierre Richard a également une salle à son nom dans sa ville natale : l'Espace Pierre Richard dont voici le le bâtiment :



Le grand comédien a son site internet : http://www.pierre-richard.fr/
On peut aussi retrouver la filmographie du Grand blond sur sa fiche Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Richard

Autre article de référence, une très belle interview ou Pierre Richard revient sur les débuts de sa carrière, son parcours, ses rôles : http://tempsreel.nouvelobs.com/cinema/20131117.CIN1665/pierre-richard-francis-veber-est-tout-sauf-un-homme-de-gauche-1-2.html

samedi 27 décembre 2014

Un document sur le cinéma de Bousbecque


























Jean-Marie Prévost nous propose un article de la Voix du Nord daté de 2001 et présentant le cinéma Foyer de Bousbecque.
Désolé pour le découpage de l'article,en vous souhaitant que cela ne dérange pas la lecture...

vendredi 19 décembre 2014

Le Palais des Fêtes de Guînes


Voici deux photos du cinéma palais de Fêtes de Guînes. Dans les années 60, celle salle offrait 450 places et avait pour directeur Robert Braquehaye pour la société Select Cinéma. Il y aavait alors 9 représentations par semaine. Dans les années 60, nouveau directeur : Emile Lechertier. 
Ce cinéma ferme à une date pour l'instant inconnue. Le bâtiment est aujourd'hui occupé par une supérette Spar. 


Sur cette ancienne carte postale mais également ci-dessous, on trouve le Palais des Fêtes sur la gauche avec la mention Cinéma-Théâtre sur le fronton ! 


jeudi 18 décembre 2014

Le Splendid de Lille



Une salle de quartier typique... Le Splendid de Lille ! Ou plutôt de Fives !
La salle apparaît dans la quartier, face aux lignes de chemins de fer, au début des années 60. Il a alors une capacité  de 1000 places et a pour directeur M. Verhoye. Dans ce quartier, le Splendid doit faire face à la concurrence de deux autres salles : le Fives Palace, rue Rabelais et les Variétés Fivoises, rue de Bouvines. A une date indéterminée, c'est Daniel Najberg qui gère le Splendid avant que celui ci ne soit transformé en salle de spectacle.
Difficile de connaitre les noms des anciens exploitants, de connaitre la date d'ouverture, de fermeture.. si vous avez des idées, des infos, contactez moi joosolivier@gmail.com merci !!

Aujourd'hui ce lieu est devenu une salle de spectacle pour des concerts plutôt branchés et underground. Ôoo grâce, on a gardé le nom de la salle de cinéma, mais aussi une grande partie de l'intérieur, la caisse, les escaliers, donnant à l'ensemble un cachet années 60-Dernière Séance Mitchellienne à ce Splendid. Des photos de l'intérieur sont à venir prochainement...
Voici le site internet de la salle de spectacle :
http://www.le-splendid.com/






jeudi 11 décembre 2014

Un nouveau document sur le Cinélux d'Haubourdin

Voici un nouveau document montrant le cinéma CinéLux de Haubourdin. Cette salle a déjà fait l'objet d'une fiche sur ce blog : http://cinemasdunord.blogspot.fr/search/label/Haubourdin

Je suis bien sur toujours à la recherche de souvenirs, de documents, matériels comme d'anciens tickets par exemple ou des programmes (même des scans me suffisent, pas la peine d'avoir l'original), mais aussi des documents immatériels comme des souvenirs, des noms d'anciens exploitants, d'anciens opérateurs, des anecdotes de spectateurs qui ont vu des films dans cette salle....

Le bâtiment existe toujours aujourd'hui comme le montre les quelques vues google StreetView ci dessous... Cependant, impossible de refaire la même photo aujourd'hui, les arbres ont poussés et les voitures couvrent la place... 









vendredi 5 décembre 2014

Les Variétés à Ecourt-Saint-Quentin



Jamais avare de découvertes, nous faisant partager ces petits trésors, l'Ami Jean-Marie Prévost nous propose cette fois une vue actuelle de l'ancien cinéma Variétés de Ecourt-Saint-Quentin, petite commune de 1700 habitants, entre Vitry-en-Artois et Cambrai, à proximité de Aubigny-au-Bac. Cette petite commune possédait en effet sa salle de cinéma dénommée les Variétés, située rue du Préhau. C'est Mme Veuve Mawart qui a dirigé à une époque ce cinéma, encore en activité en 1963. Aujourd'hui, comme le montre la photo de Mr Prévost, le bâtiment est devenu l'Espace Josette Peru, un endroit dédié à la petite enfance.   
Si vous avez des infos sur cette salle, si vous êtes de la famille de Mme Mawart, si vous avez fréquenté ce cinéma, si vous avez d'autres documents... Contactez moi, c'est Ici  la Maison Régionale du Cinéma !!



mercredi 3 décembre 2014

Le Casino de Choques


L'ami Jean-Marie Prévost nous propose un document et une vue actuelle du cinéma de Choques, le Casino situé rue Principale, anciennement rue Nationale. Ce cinéma existe toujours et Jean-Marie Prévost nous offre également l'actuelle vue de cette salle. Suivant nos annuaires, celui de Mr Prévost et le mien, deux noms reviennent dans la direction de ce cinéma : Mr Wantiez et Mme Thérèse Dubout. Seul le nombre de places ne change pas : 400 places maximum. 

Vous avez d'autres infos sur cette salle ? Des souvenirs ? Date d'ouverture ? De fermeture ? Des noms de personnes qui y ont travaillé ? Des personnes qui s'y sont rencontrés ? Se sont ensuite mariés ? Ont vu des films ? etc... Bref, tout tout tout nous intéresse sur ce cinéma !!